Le 13 novembre 2012 dans Cross-canal & Omnicanal

Google Analytics devient cross-canal et multisupport

GbIGjpjbXxGcPRHHRHpWETl72eJkfbmt4t8yenImKBXEejxNn4ZJNZ2ss5Ku7Cxt

A l’occasion de la conférence Google Analytics Summit, qui a eu lieu fin octobre, le géant du web a annoncé toute une série de nouvelles fonctionnalités qui visent à faire de cet outil en ligne la plate-forme de base pour toute analyse marketing.
Au centre de ces changements se trouve la technologieUniversal Analytics qui, grâce à une nouvelle interface de programmation (Measurement Protocol), permet d’intégrer les données brutes d’interaction utilisateur de tierces parties par simples requêtes HTTP. Ainsi, le marketeur pourra relier tous ses canaux numériques (Facebook, display, search, affiliation…) mais aussi ses canaux off line, comme les points de ventes ou les centres de contacts.
Cette fonctionnalité permettra, en particulier, d’identifier les conversions cross-canal. « Google Analytics saura si l’acquisition d’un prospect sur un site web se termine effectivement par une vente finale réalisée en dehors du site (…). Google Analytics dépasse donc enfin la frontière, réputée infranchissable pour un outil de tracking, entre le web et le monde physique », s’enthousiasment les experts de l’agence marketing AWE, dans un communiqué.

Mesurer la contribution de chaque canal marketing au chiffre d’affaires

Le marketeur pourra également intégrer, au travers de la fonction Cost Data Import, les données financières relatives à chaque canal et à chaque campagne. L’import de données se fait sous la forme d’un simple fichier CSV. Par ailleurs, la version gratuite de Google Analytics disposera bientôt d’un outil pour mesurer la contribution de chaque canal marketing au chiffre d’affaires. Baptisée Attribution Modeling Tool, cette fonctionnalité n’est pour l’instant intégrée que dans la version Premium.
Enfin, Google Universal Analytics permet, au travers de l’interface Measurement Protocol, une analyse multi-device (multisupport). L’objectif ultime de Google étant de pouvoir suivre chaque utilisateur à la trace et de pouvoir mesurer la contribution de chaque support à la vente. Le client a-t-il consulté une annonce sur son smartphone, puis acheté sur son PC fixe ? Difficile, jusqu’à présent, d’y répondre « en raison du principe un cookie = un appareil = un visiteur », comme le précise AWE. Pour avoir une vision unique par utilisateur, Google introduit un « User ID » unique, autour duquel s’agrégeront les différentes données. Dans les faits, il s’agira du compte utilisateur ou du compte Gmail du client final, estime AWE.

See on pro.01net.com

Comments

comments