Le 10 février 2012 dans Commerce

Google Local Shopping : être ou ne pas être ?

googleshoppingLa plupart des enseignes qui se respectent ont été approchées par Google courant 2011 pour le lancement du nouveau service Local Shopping. Pour ceux qui découvrent, Google Local Shopping est une extension du portail Google Shopping au monde physique, c’est à dire aux magasins. Là où Google Shopping se contentait d’intégrer du contenu produit issu des sites e-commerce, Google Local Shopping ajoute au service la touche locale qui répond à la question que tout le monde s’est déjà posé : « où trouver ce produit près de chez moi ?  »

Pourtant beaucoup d’enseignes n’ont pas encore franchi le pas. Pourquoi ? Et qui sont-elles ?

Alors qu’en est-il 4 mois après le lancement ? Quelles sont les enseignes qui ont rejoint le service ? Pas besoin de faire un inventaire précis, un coup d’oeil suffit pour se rendre compte qu’il y a de tout, de l’électro-domestique à la mode en passant par le bricolage, le sport, la déco, le bric à brac. Voici un petit aperçu : Darty, Boulanger, Intersport, Bricorama, Castorama, The Kooples, Nature et découverte, King Jouet, Gifi…

En contact permanent avec les retailers depuis 2 ans, nous pensons qu’il y a 2 typologies d’enseignes dites « absentes » :

1. De plus petites enseignes avec peu de ressources web et aux budget serrés. C’est vrai que sortir les données au format des fichiers Google Local Shopping demande pas mal de travail et aussi de maintenance. Ce sont en effet des fichiers très lourds, souvent composés de plusieurs millions de ligne.

2. Des enseignes d’importance, qui ont beaucoup de mal à centraliser les flux de stocks magasins. Les raisons sont nombreuses : la construction de leur système d’information de départ ne s’y prête pas, l’hétérogénéité du parc de logiciels installés en magasin, une donnée consolidée mais des problèmes d’intégrité, ou tout simplement le manque d’expertise en interne sur le sujet et donc un problème d’accompagnement… alors que la donnée est là !

« Proximis nous a fait gagner du temps » (Frédéric Barthe, Directeur E-Business Intersport)

C’est pourquoi nous avons chez Proximis choisit d’accompagner les entreprises avec une offre de diffusion sur Google Local Shopping clé en main. Grâce à notre technologie (connexion, indexation, diffusion), elles peuvent être sur Google Local Shopping en 48h. Ainsi, des enseignes comme Bricorama ou encore Intersport n’ont pas hésité à nous confier leurs données. Pour proposer ce service, nous travaillons en étroite collaboration avec les équipes de Google. Et les premières retombées de nos clients sont très encourageantes !

Alors si vous n’avez toujours pas réponse à la question « être ou ne pas être sur Google Local Shopping », posez-vous simplement la question « suis-je pour gagner du trafic et des commandes  magasins ? »

Si la réponse est OUI, contactez-nous, nous allons nous entendre !

Comments

comments