Le 5 octobre 2010 dans Web to Store

Google : utilisez vos points de vente pour mieux ressortir !

Si le titre évoque Google, sachez que ces règles sont aussi valables Yahoo et Bing bien entendu.

On remarque bien souvent un certain retard sur internet des sociétés de type « brick and mortar » par rapport à leurs concurrents « pure players »  (brick and mortar désigne les entreprises traditionnelles faites « de brique et de mortier » par opposition aux entreprises virtuelles, comme Amazon, par exemple, qui ne possède pas de magasin physique ; s’applique, dans son sens le plus strict, à des entreprises de la distribution).

C’est vrai dans la maturité de leurs sites, dans la communication sur internet, dans le webmarketing, dans le référencement et dans l’utilisation des outils modernes mis à leur disposition. Mais la situation évolue, les grandes enseignes de distribution traditionnelle ont créé des postes dédiés à l’e-commerce et s’entourent petit à petit de spécialistes, bien souvent issus de pure players, qui leur apportent rapidement l’expertise manquante.

Avec l’importance croissante que prennent les résultats de recherche locaux sur les moteurs de recherche (selon une étude réalisée en décembre 2009 par Direct Panel pour le compte de Google, 72% des internautes jugent essentiel que Google leur permette de rechercher n’importe quel produit avec son prix et sa localisation), les enseignes de distribution traditionnelles dispose d’un avantage important sur leurs concurrents pure players.

En effet, le fait de disposer d’un réseau physique de magasins permet aux enseignes de mettre en place des techniques de référencement local efficaces. Google va tenir compte de l’existence de leur réseau de magasins et de leurs efforts de référencement local pour les privilégier, à la fois dans ses résultats de recherche naturels, mais aussi dans ses résultats cartographiés Google Maps (Google Adresses de son vrai nom).

Face à ce constat, les pure players tentent de trouver des solutions pour palier à leur absence de magasin dans leur stratégie de référencement local. Une des méthodes mise en oeuvre par ces derniers consiste à utiliser les villes de livraison et les adresses de leurs points relais. Vis à vis de Google, ces derniers peuvent être considérés comme des adresses physiques pertinentes, conformes aux recherches locales des internautes.

La bataille ne fait que commencer… distributeurs, n’attendez pas pour vous y lancer !

Et sachez qu’il y a un point sur lequel les pure player ne pourront pas vous copier : un bon référencement de vos magasins dans Google Adresse. Ne laissez pas passer cette opportunité !

Désigne les entreprises traditionnelles faites « de brique et de mortier » par opposition aux entreprises virtuelles, comme Amazon, par exemple, qui ne possède pas de magasin physique. S’applique, dans son sens le plus strict, à des entreprises de la distribution.

Comments

comments