Le 8 janvier 2014 dans Général

Le deal de la semaine : Proximis (Web to Store) lève 1 million d’€

proximisHD

L’éditeur de logiciels, pionnier du Click & Collect en France, s’est imposé sur le marché du Web to Store. Il fait entrer à son capital deux fonds d’investissements et des entrepreneurs du net pour conserver son avance technologique et conquérir de nouveaux clients

Se faire courtiser par des business angels, quelle start-up n’en a pas rêvé ? Proximis, éditeur de logiciel de web to store (du web au magasin), a eu cette bonne surprise en mars dernier lorsqu’elle s’est vue approcher par des investisseurs. Rien de très étonnant à la réflexion. Leader du Click & Collect, Proximis, créée en 2008 par Jérôme Faure et Philip Bianchi, est une société rentable au portefeuille client grands comptes bien fourni : Nature & Découvertes, Michelin, Bricorama, Lacost Intersport, Optic 2000, IKKS ou encore The Kooples. Aussi, Proximis se paie-t-elle le luxe de prendre son temps.

Convaincre les investisseurs sur la base de premiers résultats

« Les business angels étaient prêts à mettre 500.000€ sur la table, confie Philip Bianchi, co-fondateur. Nous voulions lever une somme plus importante. Nous avons donc décidé d‘attendre de trouver le partenaire idéal. » La start-up se tourne tout naturellement vers les fonds d’investissement. L’accueil n’est pas aussi favorable. « Tous ne nous ont pas déroulé de tapis rouge, reconnaît Philip Bianchi. Nous avons dû bâtir un argumentaire solide pour convaincre ».

La jeune pousse boucle finalement un tour de table d’un million d’euros auprès de 3T Capital, Naxicap Partners et des personnalités du web français comme Jacques-Antoine Granjon, fondateur de vente-privees.com et Manuel Zebeida, créateur de Press Index. Comment ? « Nous leur avons montré qu’avec un capital initial de seulement 20.000€, nous avons pu élaborer des outils qui nous ont permis de surperformer : nous avons conquis 80 clients et équipé 100.000 magasins en cinq ans. Nous bénéficions, grâce à notre gestion en « bon père de famille », d’un véritable capital confiance », se félicite Philip Bianchi.

Perspectives de croissance

Les fondateurs de Proximis ont également mis l’accent sur les perspectives de croissancede la société. Les détaillants ont désormais compris l’enjeu du cross canal et se dotent massivement de dispositifs de web to store. La force du Click & Collect de Proximis est de proposer des modules de gestion pour tout type de magasins : indépendants, intégrés ou franchisés. Il suffit aux commerçants de disposer d’un site marchand et d’une connexion internet dans leur point de vente pour être éligible à la solution. Bref, la croissance du marché n’est pas près de s’essouffler. D’autant plus que Proximis planche en permanence pour développer de nouvelles offres. En septembre, la start-up a lancé le « Fast delivery », un service qui permet à l’internaute d’acheter son produit en ligne et de le retirer dans un délai d’une à deux heures dans le point de vente de son choix.

Avance technologique

Cette avance technologique, Proximis entend bien la conforter. « Nous allons renforcer notre département R&D pour identifier de nouveaux besoins et développer des modules performants », poursuit Philip Bianchi. L’entreprise va également augmenter ses capacités de production et embaucher des commerciaux pour se décrocher de nouveaux clients. Revendiquant un triplement de son chiffre d’affaires en 2013, Proximis ambitionne d’atteindre les 10 millions d’euros à horizon 2016.les années à venir…

See on business.lesechos.fr

Comments

comments