Le 1 avril 2014 dans Cross-canal & Omnicanal

Shopping : simplifier les achats, la clé de la réussite…

jorisCo-fondateur et directeur général de Shopedia, Joris BACO répond à nos questions sur les tendances 2014 dans le domaine du Web to Store et plus particulièrement du Shopping.

Les tendances pour 2014

Selon vous, l’année 2014 est l’année de … ?
Selon moi, la tendance principale sera l’uniformisation absolue de l’acte d’achat du consommateur. On parle ici de stratégie omni-canal : avoir une information identique, une expérience homogène, quelque soit le support (mobile, web, tablette..) et le lieu où se trouve le consommateur. Le web doit pouvoir envoyer un client en magasin et vice-versa.

2013 était considéré comme l’avènement du Web to Store mais la véritable adoption par le grand public se passera en 2014. Avoir la capacité d’acheter aussi bien sur le web qu’en magasin, à partir d’une seule interface simple et fluide est la clé de la réussite.

Sur ce point je reprendrai l’expression de Ilan Benhaïm, co-fondateur de Vente Privée : « le client n’est plus seulement roi, il est le maître de l’univers ». Il faut lui apporter sur un plateau d’argent tout ce dont il a besoin. Qu’est qui se passe dans les magasins autour de lui ? Quelles sont les offres les plus pertinentes sur le Web ? Quelles solutions lorsqu’un produit n’est plus en stock ?, etc.

Et à titre personnel, en quoi croyez-vous ?
Je crois beaucoup aux objets connectés ! L’année 2014 sera celle de l’utilisation en masse de ces petits objets qui nous aident dans la vie de tous les jours. Une société incroyable sur ce secteur et que j’adore est sen.se, avec son objet connecté « Mother ».

Quelques mots sur Shopedia

 

Présentez-nous rapidement Shopedia ?
Shopedia a été fondée en 2011 par Joris Baco et Romain Stelandre, et intègre des plateformes shopping sur les sites internet des médias combinant toutes les informations nécessaires pour acheter. Contrairement à la publicité « classique » perçue souvent comme invasive par les internautes, la plateforme de Shopedia présente les produits dans un contexte rédactionnel.

Ainsi lors de la lecture d’un article, l’internaute peut cliquer sur un produit qu’on lui conseille et passer à l’acte d’achat en ligne ou en magasin. L’internaute passe de la lecture à l’achat en un seul clic !

Dans quelle(s) mesure(s) la plateforme Shopedia transforme le lecteur en consommateur ?
Avec nos partenaires médias nous contextualisons la présence de produits de mode dans les articles. Nous nous positionnons là où l’internaute à l’habitude d’aller. Par exemple lorsque l’internaute voit un diaporama de photos d’articles de robes, nous sommes capables de lui indiquer toutes les informations nécessaires pour déclencher l’acte d’achat. Nous transformons les lectrices en consommatrices et les consommatrices en lectrices.

Le comportement des consommateurs

Quels sont, selon vous les comportements d’achats des consommateurs français ?
Les françaises ont un goût très prononcé pour la mode, les jolies choses… et les achats impulsifs ! Elles s’inspirent et achètent des produits qu’elles voient dans les magazines, à l’étranger, dans la rue, etc. Pour vous donner un exemple un peu décalé, le casque de François Hollande est en rupture de stock depuis sa fameuse apparition dans Closer. Autre registre, lors de chaque apparition de la Princesse Kate, son influence est telle, que la tenue qu’elle portait est en rupture de stock 24h après. Les médias sous estiment encore leurs capacité à influencer les consommateurs.
Les retailers doivent donc s’adapter à ce nouveau comportement du « tout et tout de suite » en facilitant l’accès à l’information et à l’achat.

Quelles sont les prochaines étapes, selon vous, pour que les magasins répondent toujours mieux aux demandes des consommateurs ?
Les prochaines étapes sont simples sur le papier mais prennent du temps dans les faits, il faut abolir cette frontière entre le web et le magasin pour aller au bout de la démarche d’achat. Apple est le meilleur exemple, quand vous rentrez dans l’un de leur point de vente, ils savent qui vous êtes, qu’est que vous avez consommé sur leur(s) plateforme(s) store et peuvent anticiper vos questions et vos envies. « Le produit n’est pas disponible en magasin ? Très bien on le commande et revenez dans 2 jours ». Aujourd’hui 85% des marques n’ont pas ce réflexe.


Propos recueillis par Proximis, le 31 mars 2014

Comments

comments