agnès b. et sa gestion de crise Covid

Amandine, peux-tu nous présenter le groupe agnès b.

Le groupe agnès b. est une marque de prêt à porter haut de gamme à destination des hommes, des femmes et des enfants. C’est une marque qui a été fondée par Agnès B., c’est un groupe international qui a environ 10 filiales, qui réalise principalement son chiffre d’affaires au Japon, en Chine, en partie à Taiwan, à Singapour et en Europe de l’Ouest, sur la France, le UK, et les Etats-Unis.

Peux-tu nous présenter ton dispositif de Commerce Unifié ?

Notre dispositif de Commerce Unifié avec Proximis a été lancé en mai dernier. On a lancé la plateforme e-commerce Proximis avec deux dispositifs qui sont l’e-réservation et le click & collect. Cette plateforme e-commerce opère sur la France, le UK, les US.

Comment s’est passée la période de Covid pour agnès b. ?

La période de Covid a été normalement impactante comme pour toutes les autres marques de mode. Pour des mesures sanitaires, on a dû fermer notre entrepôt logistique, on a mis en place un protocole de mesures pour sécuriser les expéditions. A partir du 15 avril, on a pu réouvrir notre site e-commerce et le succès a été tout de suite au rendez-vous, on a fait de très belles journées, dignes d’opérations commerciales. On a enregistré de très bons résultats tout de suite comme des croissances à 118% pour la France et plus de 272% pour le UK.

Quels sont les futurs projets d’agnès b. ?

Actuellement, sur notre dispositif de Commerce Unifié, nous travaillons sur deux nouvelles approches qui sont le ship from store et la partie équipement des vendeurs avec des tablettes pour pouvoir faire de l’extension de gamme et faire du paiement mobile en boutique.