Refonte e-commerce : pensez au Commerce Unifié

Chaque année, les chiffres-clefs de la Fevad viennent confirmer la croissance rapide de l’e-commerce en France. 2019 ne fait pas exception à la règle : il y a quelques jours, la Fédération a ainsi annoncé que les ventes en ligne représentaient désormais plus de 9% du commerce de détail en France (soit 180 000 sites actifs). Le nombre de transactions, en particulier, connaît une accélération frénétique : + 20,7 % en deux ans.

Parmi les bonnes nouvelles, celle qui concerne l’emploi : 51% des sites « leaders » ont augmenté leurs effectifs en 2018 et 49% prévoient d’embaucher en 2019. C’est un sans-faute.

Et parmi les chiffres préoccupants, figure sans doute celui-ci : 90% du chiffre d’affaires est réalisé par 5,5% des sites marchands (soit moins de 10 000 sites).

Comment améliorer sa stratégie en ligne et gagner des parts de marché ? Pour beaucoup d’opérateurs, la réponse passe par une refonte de leur site e-commerce. Mais attention à « l’arbre qui cache la forêt »…

L’enjeu réside moins dans la création d’un nouveau site, flambant neuf, que dans la création en coulisses d’un véritable écosystème de marque. Le site e-commerce ne représente en réalité qu’une pièce du puzzle. Il est inutile, et même contre-productif, d’y sur-investir. Nous vous invitons à vous interroger plus largement sur l’expérience que vous souhaitez proposer à vos clients : une expérience unifiée.

La donnée, la logistique, la technologie, le marketing : tous ces axes doivent converger.

Or, chez Proximis, nous les constatons au quotidien, de nombreuses marques se sont dotées de logiciels e-commerce pour répondre à un besoin basique : pouvoir vendre en ligne. Puis elles ont constaté très vite les limites de ces solutions – une expérience consommateur différente selon les canaux de distribution – et elles ont commencé à empiler les briques, à acheter des couches de solutions, en silos.

Quelques années plus tard, au moment de la refonte de leur site… certaines reproduisent les mêmes erreurs. A quoi bon investir lourdement dans ces outils, pour finalement se retrouver de nouveau avec de grands « blancs » dans le parcours utilisateur ?

La refonte d’un site e-commerce vous offre une occasion précieuse de vous intéresser au commerce unifié. Ne ratez pas la marche, ne vous en tenez pas à un « relooking » ou à l’achat semi-contraint d’une nouvelle version proposée par votre éditeur e-commerce.

Pour connaître toutes les tendances du Commerce Unifié, rejoignez notre groupe Linkedin

Commerce unifié – 3 chiffres bonus (source Fevad 2019)

  •  Le canal mobile représente aujourd’hui 22 % du chiffre d’affaires des sites e-commerce et jusqu’à 35% pour les sites « leaders» (+ 5 points sur un an).
  •  56% des consommateurs équipés d’un smartphone utilisent leur téléphone pour faire des recherches avant l’achat d’une produit / d’un service
  •  28 % des e-acheteurs ont profité du retrait d’une commande dans un point-relais ou un magasin pour acheter d’autres produits dans ce point-relais ou ce magasin.